Actualités

Historique

Nous vous tenons informés de l'actualité et de l'évolution de la législation autour des métiers du service à la personne.

    La DARES ( Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques) a publié le 9 août dernier un rapport relatif à l'économie des plateformes.

    Un document très intéressant qui confirme le constat que nous faisons sur les pratiques des plateformes numériques, notamment en matière de politique sociale et d'optimisation fiscale !

    Lire l'étude de la DARES (PDF)

    Si l'étude la DARES reste en mode interrogatif sur les domaines les plus importants que sont la régulation de l'activité des plateformes dans les domaines du travail et de l'emploi, de la fiscalité ou encore de la concurrence, elle illustre à cette occasion l'incurie des politiques et des pouvoirs publics qui semblent définitivement installés comme simples "spectateurs" d'une transformation économique majeure et particulièrement "sauvage".

    Mauvaise répartition des risques économiques, absence de droits fondamentaux ou encore santé et sécurité des travailleurs des plateformes sont abordés sans tabous dans cette étude extrêmement intéressante et documentée.

    Ainsi, s'agissant des risques économiques, l'auteur de l'étude met en avant "l’idée parfois avancée que la gig economy prospère sur un contournement des acquis sociaux, recréant les formes de travail qui prédominaient avant l’essor du salariat, telles que le travail à la pièce."

    Une idée que nous ne pouvons que partager au regard de la situation des travailleurs de nombreuses plateformes.

    Livraison de repas, services à la personne, de nombreux secteurs d'activité sont directement impactés par l'arrivée des plateformes.

    Les travailleurs doivent s'organiser collectivement !

    Quelques mois après la création du 1er syndicat CGT des coursiers à vélo de GIRONDE, l'utilité de s'organiser collectivement s'impose au travers du conflit social qui agite la société DELIVEROO.

    Les livreurs de repas à vélo ont décidé de se mobiliser contre la baisse imposée de façon très brutale de leur rémunération et la disparition de leur garantie minimale horaire.

    La fédération CGT du commerce et des services soutient ce mouvement et appelle tous les travailleurs des plateformes à s'organiser et à se syndiquer.

    Le 12 septembre 2017, elle appelle les travailleurs des plateformes à se joindre aux milliers de salariés qui défileront pour le progrès social et contre les lois régressives qui font voter en miettes notre modèle social.