24 sept 2012

CCN des entreprises privées de SAP : la CFDT n'aurait pas dû signer

 

Convention collective des entreprises privées de services à la personne : la CFDT n’aurait pas dû signer

Alors qu’en janvier dernier, la CFDT s’était opposée à la signature de la convention collective des entreprises de services à la personne avec la CGT et FORCE OUVRIERE, elle a pris la décision de signer ce texte conventionnel fort peu adapté aux contraintes et aux enjeux liés aux métiers de services à la personne.

La fédération CGT du Commerce et des Services estime que cette nouvelle convention collective est contraire aux intérêts des milliers de salariés qui travaillent dans ce secteur.

Elle installe la précarité et tend à « légaliser » ou faciliter un certain nombre de pratiques inadmissibles qui ont cours dans les entreprises, notamment en matière de temps de travail.

La signature de la convention collective unique de l’aide à domicile (associatif), également signée par la CFDT et l’UNSA a été à l’origine de nombreux conflits sociaux depuis son extension le 1er janvier 2012, nul doute que ce nouveau texte en provoquera aussi.

Dans un courrier adressé à 3 ministères (Affaires sociales et Santé, Personnes âgées et autonomie, Economie sociale et solidaire), la CGT a réaffirmé son opposition au secteur lucratif pour tout ce qui est relatif à l’aide à domicile ou à la petite enfance et a réclamé une rencontre avec les pouvoirs publics pour discuter de cette question aujourd’hui centrale pour l’avenir de ce secteur.

Malgré cette signature, La fédération CGT du Commerce et des Services mettra tout en œuvre pour que les salariés des entreprises privées de services à la personne bénéficient d’un statut adapté à la dimension sociale de leur activité.

Communiqué de la fédération CGT du Commerce et des Services

Convention collective

Calendrier des négociations