22 févr 2016

employés et concierges et gardiens d'immeuble:: Attention à la nouvelle classification

 

Tout savoir sur la nouvelle classification


L'avenant N° 86 à la convention collective nationale des concierges et gardiens d'immeuble oblige votre syndic à réaliser une" pesée" de votre poste de travail qui va vous permettre de calculer votre salaire conventionnel.

télécharger notre tract ici.. .

Ce que la CGT en pense (:-)

Notre fédération n'est pas signataire de cet avenant à la convention collective pour 2 raisons principales:

La classification définit la nature du poste, et non pas les compétences du salarié.

Dans ces conditions, votre formation professionnelle ne vous apporte aucune bonification dés lors que l'action de formation n'a pas été demandée par votre employeur.

Ce qu'il faut retenir:

La mise en oeuvre de la nouvelle classification ne permet en aucun cas à votre employeur de diminuer votre salaire ou de modifier votre contrat de travail.

L'entretien que vous allez avoir avec le syndic doit faire l'objet d'une réelle négociation où vous devez bien décrire les différentes tâches que vous effectuez afin d'obtenir le plus de points possibles, ce qui peut vous conduire à bénéficier d'une augmentation de salaire.

ATTENTION, les syndics ont bien compris le système et ses conséquences, ils vont donc tenter de pondérer votre cotation.

Pour commencer la pesée de votre métier, imprimez le guide explicatif et positionnez vous dans les 6 rubriques qui définissent les critères (le relationnel, la technicité, l’administratif, la supervision, l'autonomie, et le niveau de diplôme.) de notation.

Une fois cette pesée effectuée, calculez votre salaire et comparez avec celui que vous percevez habituellement, voici la formule:

Votre rémunération sera calculée ainsi :

pour la catégorie A pour 151 heures 67

pour la catégorie B pour 10000 unités de valeur

Total de la pesée x 1,265 ( pour la catégorie A ) = ? euros

Total de la pesée x 1,4845 ( pour la catégorie B ) = ? euros

Il faut ajouter à ce résultat le salaire minimum garanti de 735 euros.

Il faut ensuite ramener cette pesée à votre taux d'emploi en fonction de votre temps de travail ou de votre nombre d'unité de valeur.

C'est sur ce salaire conventionnel que vous pouvez calculer votre prime d'ancienneté.