28 déc 2016

Entreprises de SAP, le père Noël est bien passé !

 

Salariés des Très Petites Entreprises

Après avoir signé la convention collective nationale des entreprises de services la personne que nous nous sommes empressés de contester devant le conseil d'état tant elle est scélérate, CFDT et CFTC, 2 organisations pourtant minoritaires viennent de faire un pas supplémentaire pour précariser un peu plus les salarié(e)s des entreprises de service à la personne.

Elles ont en effet signé un accord sur l'aménagement du temps de travail avant que la loi ne soit modifiée et impose une représentativité de 50% pour qu'un accord soit valide. (voir l'accord intégral)

Jugez vous même de la légitimité de ces 2 organisations

  • CFDT : 26,00 %
  • CFTC : 9,30 %

Soit 35,3 % qui leur permettent de brader les droits des salariés des très petites entreprises de services à la personne en permettant la mise en place unilatérale de l'annualisation du temps de travail par l'employeur.

Voici ce que prévoit l'article 1 de cet accord:

Dans les entreprises de moins de 11 salariés équivalent temps plein (ETP) qui ne disposent pas de représentant du personnel et s’il n’y a pas eu de salarié mandaté, l’employeur peut, par décision unilatérale et après avoir préalablement échangé collectivement avec l’ensemble des salariés concernés, choisir d’appliquer l’aménagement du temps de travail sur l’année d’après les dispositions du présent accord.

Concrètement, l'annualisation et la modulation du temps de travail, ça ne sert qu'à vous priver des majorations pour heures complémentaires (10%) ou supplémentaires (25%) auxquelles vous pourriez prétendre.

Plus grave encore, cet accord va permettre à votre employeur de modifier votre planning sous un délai de 3 jour à....... 1 heure ! Adieu la conciliation de la vie professionnelle avec la vie personnelle et familiale.

Le déni de démocratie que constitue cet accord, nous ne l'acceptons pas et nous mettrons tout en oeuvre pour empêcher son extension.

Aux salariés des TPE qui partagent notre opinion, nous leur disons: ne nous laissons pas voler la démocratie !

Une seule réponse pour ne pas subir des accords contraires aux intérêts des salariés, le vote CGT.

Elections TPE-30 Décembre/13 Janvier